Sociolinguistique Urbaine

- Normes et identités en rupture -

Lettre d'information

Suivez ce lien pour vous abonner.

Usages du français, attitudes envers le français et expression identitaire des adolescents algériens

CHIBANE Rachid, Docteur en Sciences du Langage, sous la direction de Thierry Bulot (Rennes 2) et M. Haddaddou (Tizi Ouzou)

Usages du français, attitudes envers le français et expression identitaire des adolescents algériens vivant en milieu arabophone ou en milieu kabylophone

Thèse soutenue le 04 novembre 2015, Université Moulou Mammeri (Tizi Ouzou, Algérie), Mention Très Honorable.

Mots-clés : plurilinguisme, culture jeune, sociolinguistique urbaine, pratiques francophones

Résumé

  • Ce travail de doctorat se situe dans une certaine actualité politique, en relation à l’ensemble des réflexions et prise de position au sujet des jeunes algériens (aspiration au changement sociopolitique, formation, programmes d’insertion de jeunes délinquants, enseignement et création d’emploi, etc.), et du statut des langues en présence en Algérie. Nos divers contacts avec les jeunes tizi-ouziens, et la connaissance que l’on a pour leurs univers (des attaches susceptibles de fonder un lien de confiance mutuelle), pour leurs pratiques culturelles fécondes de spécificités linguistiques, en réel ʺdiscordanceʺ avec la culture populaire ou celle dite officielle, ont créé en nous cette idée de travailler sur le plurilinguisme et la culture jeune à Tizi-Ouzou. Cette thèse propose une analyse du rôle des discours des jeunes tizi-ouziens dans les rapports intra-urbains, et l’impact qu’ils peuvent avoir sur les tensions identitaires.
  • L’hypothèse de travail est que les discours des jeunes tizi-ouziens sont la marque d’un lieu de relégation et d’enfermement, de stigmatisation, du brouillage et du malaise social et psychologique. Lors de nos observations sur le terrain, nous avons fait l’expérience personnelle de ce rapport citadin et rural (l’attachement viscéral des jeunes à leurs quartiers). Ainsi, le rapport de soi à l’autre est souvent marqué par une forme de discrimination visant à se valoriser et à rejeter l’autre. Dans ce sens, les pratiques culturelles des uns et des autres peuvent avoir l’impression de se trouver en situation de discrimination. Chaque individu devra en l’occurrence accomplir un effort constant afin de se construire une identité qui pourrait lui assurer un positionnement dans un espace social. La langue peut être dans ce sens un moyen efficace de la construction de l’identité.
  • Notre recherche qui s’inscrit en sociolinguistique urbaine, se veut être une contribution à la compréhension du processus de la construction identitaire chez les jeunes tizi-ouziens. En plus d’alimenter les études proprement sociolinguistiques, l’étude du rapport entre espace et langues permettent de faire apparaître clairement les situations socio-spatiales inédites qui, si l’on y regarde de plus près, pourraient aider à l’élaboration de projets liés à une meilleure cohésion sociale de la ville de Tizi-Ouzou. Notre objectif sur le plan social était d’abord d’attirer l’attention sur les discriminations langagières et culturelles, souvent réductrices de la personne humaines en œuvre dans la ville de Tizi-Ouzou. En suite, nous voulons mettre en évidence et saisir les différents messages (social, politique) véhiculés par la culture jeune à Tizi-Ouzou.

Mentions légales - Contact - Espace privé