Sociolinguistique Urbaine

- Normes et identités en rupture -

Lettre d'information

Suivez ce lien pour vous abonner.

2005-2008 Plurilinguisme et ségrégation dans l’espace urbain

Thierry Bulot

1. Participants

Thierry Bulot (Université de Rennes 2), Tassadit Mefidene (Université d’Alger), Assia Lounici (Université d’Alger), Philippe Blanchet (Université de Rennes 2), Isabelle Danic (Université de Rennes 2), Vincent Veschambre (Université de Clermond-Ferrand), Benoît Raoulx (Université de Caen), Angélina Etiemble (Université de Rennes 2 /ODRIS), Anne Morillon (Université de Rennes 2/ ODRIS), Lorène Labridy (Université de Rennes 2 et Université Antilles-Guyanne) Maria Philippou (Université de Rennes 2), Marie-Katel Hoff (Université de Rennes 2), Céline Dréan, Adèle Jeudy (Université de Rennes 2, Jeanne Meyer (Université de Rennes 2), Clémentine Maligorne (Université de Rennes 2) et Claire Lesacher (Université de Rennes 2).

2. Descriptif

2.1 Objectifs et problématique

  • Le programme est initié dans un double contexte, institutionnel et scientifique. Institutionnel (collaboration engagée avec Rennes Métropole dans le cadre d’« Agenda 21 » (groupe Accueil et intégration des populations étrangères ) et scientifique(Poursuite des réflexions théoriques et méthodologiques des travaux de l’ACI Espaces et Territoires (co-dirigé par Vincent Veschambre – Angers – et Thierry Bulot – Rennes 2 –) thématisée en Identités, mémoire et mise en mots de l’habitat populaire .
  • Il a pour objectifs de saisir les effets dialectiques du plurilinguisme sur l’espace urbain rennais (au sens de Rennes et son agglomération) et de la structuration de l’espace de Rennes Métropole sur les locuteurs et leurs langues. Il ne s’agit pas de travailler sur un recensement des langues (ce qui existe par ailleurs) mais sur les discours tenus relatifs aux langues et aux espaces. Seront donc questionnées la mise en mots de la ségrégation socio-spatiale, de l’altérité linguistique et de la mémoire sociolinguistique de locuteurs se posant ou non comme des migrants à Rennes Métropole.
  • La problématique de recherche pose le discours sur les langues comme un facteur voire un vecteur des pratiques ségrégatives implicites mais actives sur une agglomération encore peu marquée par l’immigration, mais dont ce type de flux migratoire est en actuelle et constante augmentation. Deux terrains urbains sont mis en regard avec le terrain rennais : Alger (Algérie), pour le rapport au multilinguisme dans ses dimensions ségrégatives et Fort-de-France (Martinique), pour le rapport migrance et ségrégation dans une aire créolophone.

2.2 Méthodologie

  • Des enquêtes qualitatives et quantitatives sont d’ores et déjà en cours concernant les représentations sociales et langagières des habitants de Rennes relatives à la figure de l’étranger (langue, migration, appropriation du territoire, relégation...). Cela sur des thématiques a priori diverses mais convergentes : l’affichage des langues, du multilinguisme, le marquage langagier des espaces, le discours politique rennais sur les migrants,....
  • Pour l’analyse, les méthodologies spécifiques de l’analyse du discours (Ecole Française) seront de fait majoritairement convoquées toutes les fois que cela sera utile pour interpréter les relations de dominance.

3. Moments forts

  • a) Initiée en novembre 2005, le programme doit se poursuivre sur trois années. L’un des moments forts du programme sera la cinquième Journée Internationale de Sociolinguistique Urbaine qui se tiendra en décembre 2007 à Alger (http://www.sociolinguistique-urbaine.com/JISU05.htm). Les travaux du programme seront présentés sous formes de communications écrites, orales ou de posters.
  • b) Co-organisation de l’atelier Valoriser les compétences et des contributions de chacun : l’apport des personnes étrangères sur le territoire (Vivre Ensemble / Rennes Métropole / Maison Internationale de Rennes), Hôtel de Rennes Métropole (Rennes, le 15 novembre 2007). Cet atelier a donné lieu à la diffusion d’un documentaire (ALLOGGIO Antonin, BULOT Thierry, DREAN Céline, MARTINS DA SILVA Joël, 2007, Le multilinguisme à Rennes - atouts et obstacles. Documentaire (15 mn) : première diffusion le 15 novembre 2007, © Docabilly - CREDILIF - Université Rennes 2.) impliquant notamment Isabelle Danic, Jeanne Meyer, Marie-Katel Hoff, Maria Philippou, Adèle Jeudy, Clémentine Maligorne et Claire Lesacher.

    4. Avancées théoriques et méthodologiques attendues

  • Le programme de recherche souhaite affiner, par l’approche d’une population mise en discours sur une alternative enfermante entre irénisation (l’étranger est une ressource) et stigmatisation (l’étranger est un handicap) deux propositions théoriques issues de la sociolinguistique urbaine : d’une part la mémoire sociolinguistique et d’autre part les marquages discursifs.
  • Il discutera également, dans la corrélation aux langues et aux parlures, la distinction, opératoire en sociolinguistique urbaine mais à évaluer dans les discours, entre ségrégation et discrimination. Par ailleurs, sur un plan méthodologique, le programme mettra en place un protocole d’enquête intégrant l’image animée et statique dans son projet d’analyse.

5. Partenariat

  • a. Collaboration engagée dès septembre 2005 avec Rennes Métropole dans le cadre d’« Agenda 21 » (groupe Accueil et intégration des populations étrangères ).
  • b. En mai 2007, dépôt d’un projet CMEP (Tassili) obtenu pour la période 2008-2011, en partenariat avec l’université d’Alger intitulé : Dynamiques sociolangagières de l’espace algérois : mémoire des lieux et mise en mots de l’habitat populaire.
  • c. En Novembre 2007 (le 15/11/07), en collaboration avec la Maison Internationale de Rennes, organisation de l’atelier Valoriser les compétences et des contributions de chacun : l’apport des personnes étrangères sur le territoire (Vivre Ensemble / Rennes Métropole / Maison Internationale de Rennes), Hôtel de Rennes Métropole (Rennes, le 15 novembre 2007).
  • d. En novembre 2007, co-production (avec l’association Doc’ABilly / Céline Dréan coordinatrice du projet) d’un documentaire (15 mn) : Le multilinguisme à Rennes - atouts et obstacles. Première diffusion le 15 novembre 2007. © Docabilly - CREDILIF - Université Rennes 2.
  • e. En février 2009, Journée de recherche de bilan (en cours d’élaboration)

6. Valorisation de la recherche

  • Organsiation d’un atelier sociolinguistique (Jeanne Meyer et Thierry Bulot), « La diversité des langues en France » à l’invitation des Petits Débrouillards de Bretagne Projet Les Jeunes dans la construction de la société de la connaissance, Saint Jacques de la Lande, le 21 octobre 2008.
  • Conférence (par Jeanne Meyer et Thierry Bulot) à l’atelier Valoriser les compétences et des contributions de chacun : l’apport des personnes étrangères sur le territoire (Vivre Ensemble / Rennes Métropole / Maison Internationale de Rennes) « Représentations sociolinguistiques sur la réalité des langues à Rennes et ailleurs », Hôtel de Rennes Métropole (Rennes, le 15 novembre 2007).
  • Discutant (Thierry Bulot avec Nadine Vivier / Le Mans) de l’atelier « Représentations et appropriations de l’espace par les migrants et les nouveaux arrivants », colloque Espaces hérités, Espaces enjeux (Caen, le 08 novembre 2007).
  • Discutant (Thierry Bulot) à la Table ronde Langues et migrations en Europe au colloque L’écho de ma langue (enjeux sociaux et culturels de la diversité des langues) (Grand Palais, Lille, le 19 décembre 2006).
  • Interview (par Thierry Bulot) pour France Culture (Jacques Meunier), émission Les chemins de la connaissance (Thème : radiographie de la jeunesse), « Les parlures jeunes », Paris, Diffusé le 13 juillet 2006.
  • Conférence-débat (par Thierry Bulot) pour la Semaine Africaine (Woezo Togo) « La perception des étrangers », Rennes, le 29 mars 2006.

Mentions légales - Contact - Espace privé