Sociolinguistique Urbaine

- Normes et identités en rupture -

Lettre d'information

Suivez ce lien pour vous abonner.

Discours, discrimination sociolangagière et insertion professionnelle

Meyer Jeanne, docteure en Sciences du Langage sous la direction de Thierry Bulot, Université de Rennes 2

2011. Discours, discrimination sociolangagière et insertion professionnelle : les rapports complexes entre les mises en mots des accents et des attitudes linguistiques et / ou langagières

Mots-clés : Discours / discriminations sociolangagières / accents / insertion professionnelle / attitudes, sociolinguistique urbaine, sociolinguistique prioritaire

  • La discrimination lors de l’insertion professionnelle contribue à marquer des frontières entre les individus nourrissant par là-même les ruptures inter-communautaires en société. Ici, elle est envisagée dans une perspective sociolangagière permettant d’appréhender les liens entre discours et conflits sociaux. Par le réinvestissement de plusieurs méthodologies (observation participante, observation directe, locuteur masqué, questionnaire d’évaluation et entretien semi-directif), la recherche est posée comme permettant de travailler conjointement à :
    • a) une réflexion théorique sur l’intégration des pratiques sociolangagières comme potentiels critères de discrimination pour observer comment certains accents peuvent être perçus plus légitimes à certains emplois professionnels et comment ces ressentis peuvent être transposés à l’égard des communautés dont ces parlers apparaissent représentatifs et,
    • b) une réflexion méthodologique sur le discours comme vecteur de discriminations où il s’agit de travailler à la création d’un nouvel instrument pour aider la lutte contre ces ségrégations injustifiées, ce par repérage d’indices langagiers récurrents comme preuve(s) d’attitudes discriminatoires.

Mentions légales - Contact - Espace privé