Sociolinguistique Urbaine

- Normes et identités en rupture -

Les Journées Internationales de Sociolinguistique Urbaine (J.I.S.U.)

Objectifs scientifiques

Les Journées Internationales de Sociolinguistique urbaine poursuivent depuis 1999 l’ambition théorique et méthodologique de couvrir le champ urbain sous le double rapport de l’espace et des langues. Elles tentent la volonté de confronter des points de vue scientifiques sur des thèmes et des concepts relevant de l’urbanité, de l’urbanisation linguistique et plus largement de tout fait sociolinguistique induit du modèle culturel urbain.

Autour de la thématique générale retenue pour chaque session, les échanges portent entre autres sur les :

  • Identité(s) urbaine(s) et spatialisation
  • Vernaculaire(s) urbain(s),
  • Territoire(s) en ville,
  • Imaginaire linguistique,
  • Mise en mots de l’espace urbain,
  • Ségrégation spatio-linguistique,
  • Langues et développement durable
  • Discrimination(s) des espaces et des langues,
  • Espaces de tensions et de conflits,
  • Diasporisation des langues et glocalisation,
  • Précarisation et exclusion socio-langagière(s),
  • Documentarisation des recherches sur l’urbanité langagière.
  • (in)Justice spatiale

Fonctionnement

Les J.I.S.U. se tiennent généralement tous les deux ans dans des lieux institutionnels distincts et fonctionnent sur un mode séminaire avec une trentaine de participants seulement (le public peut y être plus large). Chaque communication orale (entre 4 et 6) dure 30 minutes et est suivie d’une discussion de 15 minutes. Des communications écrites et des posters sont également prévus. Les communications présentées sont pour la plupart publiées dans un volume - sur un support éditorial correspondant au lieu de la manifestation - disponible pour le jour-même de la manifestation. Et donc les textes sont au préalable diffusés auprès des organisateurs et évalués par les membres du comité scientifique des J.I.S.U..

Comité scientifique

Le comité scientifique détermine les choix thématiques de chaque J.I.SU., retient les propositions de communications et évalue les textes proposés à publication.

Au 12 mars 2014, il est composé de :

  • Sabine Bastian (Université de Leipzig/ Allemagne),
  • Marie-Madeleine Bertucci (Université de Cergy-Pontoise)/ France)
  • Annette Boudreau (Université de Moncton /Canada),
  • Isabelle Boyer (Université de Cergy-Pontoise)/ France)
  • Philippe Blanchet (Université de Rennes 2/ France),
  • Thierry Bulot ( Université de Rennes2/ France),
  • Elisabeth Burr (Université de Leipzig/ Allemagne),
  • Lise Dubois (Université de Moncton / Canada),
  • Mylène Lebon-Eyquem (Université de La Réunion/ France),
  • Alena Polická-Podhorna (université de Bron / Rep. Tchèque)
  • Valentin Feussi (Université de Douala puis Université de Tours/ Cameroun / France),
  • Michel Francard (Université catholique de Louvain/ Belgique),
  • Bernard Lamizet (IEP de Lyon / France),
  • Gudrun Ledegen (Université de La Réunion puis de Rennes2/ France),
  • Leila Messaoudi (Université de Kénitra/ Maroc),
  • Laurence Mettewie (Université de Namur/ Belgique)
  • Van Dung Nguyen (ESLE Université nationale de Hanoï/ Vietnam)
  • Safia Rahal (Université d’Alger2/ Algérie),
  • Jean-Benoit Tsofack (Université de Dschang / Cameroun)

Membres d’Honneur

  • Christine Bierbach (Université de Mannhein/ Allemagne),
  • Claudine Bavoux (Université de La Réunion/ France),
  • Cécile Bauvois (Université de Mons-Hainaut/ Belgique),
  • Afifa Bererhi (Université d’Alger/ Algérie),
  • Claude Caitucoli (Université de Rouen/ France),
  • Assia Lounici (Université d’Alger2/ Algérie),
  • Marie-Louise Moreau (Université de Mons/ Belgique).

Les J.I.SU. passées et à venir :

Mentions légales - Contact - Espace privé